Exposition "des visages et des paysages de la Réunion", de Rachel et Alain Sartre

Localisation : médiathèque du Tampon
Catégorie : Nuit de la Lecture
  • - Du 19/01/2019 au 13/02/2019
  • - Le 19/01/2019 à 18:00

Né en 1970, Alain SARTRE, enseignant, se passionne « brusquement » pour la photographie en Mars 2016. Autodidacte, il se forme principalement en lisant d’innombrables articles sur le sujet et s’abreuve d’images de photographes de tous horizons. Il se passionnera tout d’abord pour le Noir et Blanc uniquement et élargira son champ à la Couleur. Même si la technique de la pose longue en photo de paysages, qu’il privilégie pour sa magie, est prédominante dans son approche, il ne néglige pas pour autant la photographie d’architecture ainsi que la macro photographie. Après une « Petite expo entre amis » (2ème édition) en octobre 2016 à Saint Leu où il dévoile une première série exclusivement en Noir et Blanc signée « Black Batiss / Batiss », il expose aujourd’hui sous son nom en compagnie de sa sœur, Rachel SARTRE qui l’a grandement encouragé dès ses débuts.

Née en 1971, Rachel SARTRE se passionne pour l’Art sous toutes ses formes et commence depuis son tout jeune âge par la peinture. Elle exposera chaque année ses œuvres depuis 2009. C’est en 2013 que l’attrait pour la photographie se fera de plus en plus insistant. Elle se formera alors en autodidacte et se focalisera sur la technique du portrait qu’elle développera dans le soucis permanent de révéler ses modèles avec « le moins de retouches possibles » en posttraitement, tout en laissant l’inspiration s’imposer en fonction de chacun de ses sujets. Entre portraits classiques studio ou délires artistiques travaillés à la façon d’une œuvre peinte, elle mélange finalement toutes ses passions à travers la photographie : peinture sur toile, Body Painting, maquillage.

Cette exposition est un hommage à leur père, SARTRE Emile, décédé le 03/01/2017 et qui a exercé le métier de photographe, très jeune, aux Avirons, dans les années 60.

 

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs