Les décadents français : au siècle dernier, ils inventent notre époque / Marc Dufaud

Livre

Dufaud, Marc (1966-....). Auteur

Edité par Scali. Paris - 2007

Citations d'Oscar Wilde, moustaches et redingotes à collet de velours, décors à la Mucha, floraisons " Nouille " à la Guimard... Dès les sixties, tout un volet du rock - le plus crucial, du Velvet Underground aux Beatles de Sgt. Pepper's - semblait flirter avec la Belle Epoque. Dans ce que celle-ci avait de plus sulfureux, de plus glamour... de plus décadent. J'ai failli écrire " de plus punk ", en pensant à Jean Lorrain. └ peine plus tard, Bowie citait Huysmans... Une bonne raison, s'il en fallait vraiment une, pour qu'une collection dite " rock " consacre un volume à la littérature française de la fin du siècle dernier. Celle dont on ne vous parle guère à l'école. Pour ne pas dire jamais. Celle qu'on a reléguée dans l'Enfer des bibliothèques. Tant elle sentait le soufre. Oui, cette époque sentait bel et bien le soufre ! Au milieu de plein d'autres fragrances tout aussi perverses. Celles, entre autres, des fleurs pourrissantes, de l'opium et de l'amyle nitrite. Une Belle Epoque où les dames à la mode se shootaient à la morphine direct dans la jambe, à travers les trous de leurs bas résille... Une Belle Epoque qui pratiquait à outrance le " Beau Bizarre " et la haine du naturel. Une Belle Epoque qu'on présente souvent gauloise... alors qu'elle était en fait baudelairienne. On avait donc demandé à Marc Dufaud d'écrire un livre sur la Belle Epoque et les écrivains décadents français. Histoire de remettre les pendules (molles à la Dali, bien sûr) à l'heure. Il nous a offert, en passionné, mieux que cela : une somme. Partant de Rimbaud et Baudelaire pour aller jusqu'à Proust, c'est le siècle entier qu'il traverse. Société, moeurs, art, histoire. Tout y passe. De ce XIXe qui annonçait si bien et inventait, même, notre présent. Et son livre n'a aucun équivalent.

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...
Chargement des enrichissements...

Avis

Avis des lecteurs

  • 5/5

    Sylvain HOARAU - Le 30 août 2022 à 06:16